lundi 5 mai 2014

Au champ d'honneur

Mael et ses chevaliers... Deux croisés.
Avec lui, ils en ont vu du pays!
Il les as vraiment emmenés partout. À table, au parc, dans le bain, jusque dans son lit, la nuit.

Mais attention, à la guerre, comme à la guerre!
À force de les trimbaler, le premier s'est cassé le poignet. Quant au deuxième, on lui a fauché son épée (la main encore accrochée...). 
Les voilà donc manchots tous les deux.

On ne voit pas son visage sous le casque mais je suis sûr qu'il tire la tronche!
Un chevalier désarmé, tout de suite, ça a moins d'allure.
Sans compter que pour eux, les temps sont durs. À la merci, comme ça, de n'importe quel autre jouet...
Alors Mael ne perd pas une minute. Il s'en va chercher de l'aide. 
Sa quête héroïque le mène vite auprès de Maman.

Le pauvre! Grosse erreur! La bourde du novice.
C'est de ma faute aussi, j'aurais dû le prévenir.
Demander à Maman...
Maman, qui a toujours trop de choses en tête, et tout autant sur les bras.

Bien sûr, pour son Mael au caramel, elle escaladerait l'Everest, Maman, alors elle accepte la mission périlleuse. Elle y met tout son cœur.
Elle s'organise, sort le grand jeu. La pince, les lunettes de bricolage, la petite lampe Luxo qui éclaire comme il faut et bien sûr la colle qui te gluerait le monde entier si, par malheur, tu ne sais pas bien l'utiliser.
Elle manipule le tout de ses doigts tremblants. Je la surprends qui tire un peu la langue sur le côté, je l'aide à maintenir l'épée, on est vraiment concentrés.

Pfiou, ça y est, l'opération a réussi!
La greffe parfaite.
Nos deux chevaliers sont sur pied.

Tous fiers, on appelle Mael, qui accourt au triple galop. Il a du vent dans les cheveux et du bonheur plein les yeux. Il aperçoit ses 2 combattants encore convalescents, l'instant est magique. Le temps suspend son vol, et…
s'écrase sur le sol.

«- T'es trop nulle!»
Mael a le regard plein de larmes et de rage à la fois.
«- Hein? Quoi?»
«- Mais tu ne vois pas? C'est pas les bons bras! Tu t'es trompée, Maman!»

Oups! Effectivement, maintenant qu'il le dit...

En même temps, ça rend pas mal, quand même !
Avec Maman, on s'est mis à rigoler, on ne pouvait plus s'arrêter!
«Tu parles d'une greffe réussie!» a réussi à dire Maman, entre deux éclats de rire.
«Moi qui me croyais dans Grey's Anatomy!»
Mouais, c'est sûr que là, c'est plutôt l'armée des zombies...

Mael, lui, s'en fout de nos références à la noix.
Il est parti bouder dans son lit.
Et à l'heure où je t'écris, il ne s'en est toujours pas remis!

Previously dans Moi Timothée,

dans Le mercredi, on culture les petits,

et dans Quelques grammes de musique,



Rendez-vous sur Hellocoton !

6 commentaires:

Claire Barer a dit…

Pauvre petit chou ! Dis à maman de regarder plutôt Dr House pour s'entraîner !

Timothée a dit…

Houlala ! Beaucoup trop anxiogène pour elle !

Aurélie a dit…

et ben alors maman, tu n'y connais vraiment rien en chevalier.

Timothée a dit…

Lui dis pas ça, tu vas nous la vexer...

selky a dit…

Je glousse, je glousse, ça aurait pu m'arriver !!!!!!!!
En tout cas, bravo pour la réparation, moi je confie tous ces menus travaux à DD !!

Timothée a dit…

Ha oui, c'est sûr que Mael aurait mieux fait d'attendre Papa! Il est hyper fort en bricolage et petites réparations, et je suis sûr que lui, ne se serait pas planté.
Mais on aurait moins rigolé aussi!